GTranslate

Cet article est un premier jet et sera amené à être modifié si de nouvelles infos vérifiées sont portées à ma connaissance.

Haunting Ground
 
Haunting Ground est un jeu développé et édité par Capcom. Sortit fin avril 2005 au Japon -nommé Demento- et en Europe (début mai pour l’Amérique du nord), ce titre est passé assez inaperçu auprès du grand public, mais a fait couler pas mal d’encre. Pas sur le contenu de celui-ci, ni sur ses qualités intrinsèques, mais plutôt sur ses origines. En effet, d’un point de vu gameplay, le jeu se rapproche énormément de Clock Tower. Fiona Belli, jeune fille tout juste majeure, se réveille -après un accident de voiture- dans un étrange château où sont menées d’horribles expériences. Celle-ci va devoir trouver un moyen de s’enfuir.

Certains n’hésitent pas à dire que Haunting Ground a été développé comme étant Clock Tower 4, ce qui semble être la théorie la plus probable, d’autant que certaines personnes ayant travaillées sur Clock Tower 3 font partie du staff de Haunting Ground, tels que Hisanori Ohtsuki (Programmeur), Yukio Andoh (Designer), Noboru Sugimura (Scénariste), Kôji Nakajima (Producteur) et Tatsuya Minami (Producteur exécutif).
Certains d’entre eux ont également travaillés sur Resident Evil 4. Quel rapport ? J’y viendrai quelques lignes plus bas…

Donc, s’il est plus ou moins établi que Haunting Ground a bien été développé originalement comme un Clock Tower, la raison du changement de cap reste plus ou moins obscure. La théorie qui revient le plus souvent est que l’érotisme qui se dégage du titre était en inéquation avec l’ambiance de la franchise, ce qui aurait poussé les développeurs à en faire un titre totalement original.

Si Haunting Ground / Demento reprend bon nombre d’éléments issus de la franchise Clock Tower (Ennemi récurrent, stress, cachettes, etc.) et de Clock Tower 3 (les scénariis sont presque les mêmes), les inspirations (pour ne pas dire pompage ou recyclage) ne s’arrêtent pas là.
Et c’est là que je ressors ma carte Resident Evil 4.

Pour ceux qui l’ignorent, RE4 a eu un développement plus que chaotique. Á plusieurs reprises les programmeurs ont revus leur copie, changeant ainsi plusieurs fois de scénario, d’environnement et de protagonistes.
Ainsi, il est intéressant de savoir que la toute première version de RE4 avait pour héros un homme ayant été l’objet des expériences d’Umbrella Corp., un homme aux cheveux blanc nommé… Dante !
Et oui, au début des années 2000, on ne faisait pas de gâchis chez Capcom, et c’est ainsi que la toute première beta de RE4 a posée les bases d’une nouvelle franchise à succès : Devil May Cry.
Les autres reliquats du développement de Resident Evil 4 –du moins, pour certains d’entre eux- échapperont à la corbeille pour servir à l’élaboration d’autres titres de l’éditeur.
Ainsi, Haunting Ground aura repris à RE4 certains décors qui auront plus ou moins été modifiés pour que l’on ne repère pas la supercherie.
Raté…
 
Haunting Ground Resident Evil 4 (Beta 2)
Haunting Ground Resident Evil 4 (Beta 2)
Haunting Ground Resident Evil 4 (Beta 2)

Haunting Ground se présente donc comme une sorte de créature de Frankenstein du jeu vidéo, puisant ses racines dans les cadavres d'autres projets moins chanceux, ce qui a peut être contribué à la marginalité du titre…

 

Vous n'avez pas le droits de poster de commentaires.

Publicité